Un fendillement dans une dent est une fissure subtile, souvent indétectable à l’œil nu, mais capable de causer une gêne importante et des problèmes dentaires. Il peut être horizontale ou vertical.

Cette condition dentaire est le plus souvent indétectable et soulève une question intrigante pour les néophytes : cette fissure peut-elle vraiment se guérir d’elle-même ?

Partons à la découverte de ce mystère dentaire et glanons des informations susceptibles de transformer notre compréhension et notre approche de cette question bucco-dentaire.

I. Un fendillement dans une dent peut-il se guérir de lui-même ?

1. Quelles sont les causes des fissures dentaires ?

En général, une myriade de facteurs se combinent pour provoquer des fissures dans les dents.

En effet, lorsque nous mangeons et buvons, nos dents sont soumises à un cycle incessant d’usure qui, avec le temps, peut entraîner de minuscules fissures superficielles dans l’émail de la dent, appelées fissures capillaires ou linéaires, également connues sous le nom d' »engloutissement ».

Principalement, l’acte incessant de mastication exerce une pression immense sur nos dents. En fait, lorsque nous consommons des aliments plus durs comme des noix ou des glaçons, ou lorsque nous mordons par inadvertance dans des substances non comestibles comme un stylo ou un bouchon de bouteille, la pression est particulièrement amplifiée.

Ce stress constant peut entraîner des fractures microscopiques de l’émail dentaire qui peuvent progressivement se transformer en fissures linéaire.

Parallèlement, nos dents sont également vulnérables au stress induit par la température. Les extrêmes chauds et froids – siroter un café chaud suivi d’une eau glacée, par exemple – provoquent l’expansion et la contraction de l’émail, ce qui peut entraîner de minuscules fissures au fil du temps.

Le vieillissement, inévitablement, est un autre facteur important. Au fil des ans, l’émail s’amincit naturellement, ce qui réduit la résistance de la dent aux agressions extérieures et la rend plus vulnérable aux fractures et fendillements.

En outre, des interventions dentaires spécifiques telles que des obturations importantes ou des traitements de canal peuvent involontairement affaiblir la structure de la dent et déclencher ces fissures.

Enfin, le bruxisme – ou grincement chronique des dents, en particulier pendant le sommeil – exerce une force considérable sur les dents et est un catalyseur notoire des fissures dentaires minuscules.

2. Peut-elle se guérir elle-même ?

La triste vérité est que les dents, contrairement à d’autres parties du corps, n’ont pas la capacité de se réparer elles-mêmes lorsqu’il s’agit de fissures ou de caries.

En effet, la couche externe de nos dents – l’émail – est composée principalement de minéraux, ce qui en fait la substance la plus dure du corps humain.

Cette solidité a toutefois un revers : l’émail ne contient pas de cellules vivantes susceptibles de faciliter la régénération ou la cicatrisation.

Néanmoins, il est important de comprendre que les fendillements dentaires sont souvent bénins, c’est-à-dire qu’elles ne pénètrent pas dans la couche de dentine située sous l’émail et, par conséquent, ne provoquent pas de douleur et ne nécessitent pas de traitement immédiat.

Toutefois, elles constituent un signe d’alerte de dommages dentaires potentiels. Si ces fissures commencent à s’étendre plus profondément dans la dent, elles peuvent exposer les couches internes sensibles, entraînant une douleur et une infection potentielle.

Dans ce cas, un traitement par un professionnel des soins dentaires est sans équivoque nécessaire pour prévenir d’autres dommages et assurer la longévité de la dent.

En effet, malgré leur impressionnante longévité, nos dents ne sont pas à l’abri des dommages et n’ont pas la capacité de guérir d’elles-mêmes les fissures qu’elles subissent.

Il est donc impératif de maintenir une hygiène dentaire stricte, d’éviter les habitudes bucco-dentaires néfastes et de se soumettre régulièrement à des examens dentaires professionnels.

Ces mesures peuvent contribuer à réduire le risque de fissures linéaires et à garantir la vitalité et la santé de notre sourire.

3. Peut-on guérir naturellement une dent fêlée ?

Comme nous venons de le souligner, les dents, bien qu’incroyablement résistantes, ne disposent pas du mécanisme biologique nécessaire pour réparer d’elles-mêmes des dommages importants, tels que des fissures, contrairement à des tissus tels que la peau ou les os.

Essentiellement, la structure riche en minéraux de la dent, en particulier l’émail, ne contient pas de cellules vivantes. Par conséquent, elle ne peut pas guérir ou se régénérer naturellement une fois fissurée.

Malheureusement, cela signifie qu’il n’existe aucun produit naturel capable de guérir une dent fêlée.

C’est pourquoi l’intervention d’un professionnel devient cruciale dans de tels cas pour empêcher la détérioration de la fissure.

4. Une dent fêlée peut-elle s’aggraver avec le temps ?

La réponse est malheureusement oui. Sans surveillance, une fissure dans une dent peut s’approfondir et s’étendre, entraînant une gêne accrue et des complications potentielles.

Elle peut exposer la dentine sensible ou la couche de pulpe sous l’émail, ce qui rend la dent sensible à la douleur et aux infections.

Dans les cas les plus graves, la fissure peut se propager jusqu’à la racine de la dent, menaçant ainsi sa stabilité.

Un diagnostic et un traitement précoces d’une dent fêlée sont donc essentiels pour éviter l’aggravation du problème.

5. Peut-on voir cette minuscule fracture sur une dent à la radiographie ?

On croit souvent à tort que les radiographies dentaires permettent de détecter facilement les fractures dentaires ou les lignes de craquelure.

En fait, ces minuscules fissures dans l’émail sont généralement trop fines pour apparaître sur les radiographies standard.

De plus, comme ces fractures ne dépassent généralement pas l’émail pour atteindre la dentine ou la pulpe, elles sont souvent asymptomatiques et n’affectent pas la vitalité de la dent, ce qui complique encore leur détection.

Les professionnels dentaires s’appuient souvent sur l’examen visuel, les symptômes du patient et un éclairage ou un colorant spécialisé pour identifier les fractures minuscules, ce qui prouve que malgré les progrès de l’imagerie dentaire, l’œil perspicace d’un professionnel dentaire qualifié reste inestimable.

II. Quelles sont les causes des fissures minuscules dans les dents ?

Les fendillements des dents, aussi minuscules soient-ils, peuvent être causées par une pléthore de facteurs.

D’une manière générale, ils sont le résultat d’une usure constante, amplifiée par certains comportements et certaines conditions.

L’une des principales causes est l’exercice d’une force excessive sur les dents par des habitudes telles que la mastication d’aliments ou d’objets durs, le grincement ou le serrement des dents, une condition connue sous le nom de bruxisme.

La pression qui en résulte peut entraîner de minuscules fissures dans l’émail, connues sous le nom de « fissures linéaires ».

L’âge joue également un rôle considérable, car l’émail s’amincit naturellement avec le temps, ce qui réduit sa résistance aux agressions extérieures.

Les températures extrêmes, comme la consommation d’aliments et de boissons très chauds ou très froids, peuvent entraîner la contraction et l’expansion de l’émail, ce qui peut provoquer des fissures.

En outre, des interventions dentaires importantes peuvent affaiblir involontairement la structure de la dent, la rendant plus vulnérable à ces fractures.

III. Symptômes d’un fendillement sur une dent ?

Les symptômes des fissures minuscules sont souvent asymptomatiques dans leurs premiers stades. Cela signifie que de nombreuses personnes souffrant de fissures peuvent ne même pas être conscientes de leur existence.

Toutefois, lorsque ces fissures s’approfondissent et s’étendent vers les couches internes de la dent, une série de symptômes peut se manifester.

Une douleur aiguë occasionnelle peut être ressentie lors de la morsure ou de la consommation d’aliments et de boissons chauds, froids ou sucrés, en raison de l’exposition de la dentine ou de la pulpe sensible.

L’inconfort peut également apparaître et disparaître au fil du temps et être difficile à identifier.

Certaines personnes peuvent même ressentir un bord rugueux avec leur langue.

Toutefois, il est essentiel de noter que tous les symptômes ne sont pas universellement ressentis, ce qui rend le diagnostic des fissures dentaires complexe.

IV. Fissure et dents sensibles, quels liens ?

Lorsqu’une fissure dentaire s’étend au-delà de l’émail et pénètre dans la dentine ou, dans les cas les plus graves, dans la pulpe, une sensibilité accrue s’ensuit souvent.

La dentine abrite les tubules menant au centre nerveux de la dent, la pulpe. Ainsi, lorsqu’ils sont exposés à travers une fissure, les stimuli chauds, froids ou sucrés peuvent déclencher des réponses nerveuses, se manifestant par une sensibilité ou une douleur dentaire aiguë et fugace.

V. Comment réparer une fissure dans une dent ?

La réparation d’une fissure dans une dent dépend principalement de la profondeur et de l’emplacement de la fissure.

Pour les fissures peu profondes qui n’ont pas percé la dentine, un professionnel des soins dentaires peut recommander l’application d’un scellant dentaire.

Ce revêtement peut aider à protéger la surface de la dent et éventuellement empêcher la fissure de s’aggraver.

Pour les fissures qui se sont étendues à la dentine, une procédure de collage dentaire utilisant une résine composite de la couleur de la dent peut être utilisée pour remplir et sceller la fissure.

Cela permet non seulement de réduire la sensibilité, mais aussi de restaurer l’esthétique de la dent.

VI. Comment prévenir les fendillements dans les dents ?

La prévention des fendillements dans les dents repose en fait sur la combinaison d’une bonne hygiène bucco-dentaire et de la réduction des comportements qui exercent un stress excessif sur les dents.

Un brossage régulier et efficace des dents et l’utilisation du fil dentaire permettent de conserver des dents fortes et saines, tandis que des nettoyages professionnels peuvent renforcer la protection contre les problèmes susceptibles d’entraîner des fissures.

En outre, éviter les aliments et objets durs, modérer la consommation d’aliments à température extrême et porter un protège-dents en cas de grincement des dents sont autant de mesures préventives.

Des examens dentaires réguliers jouent également un rôle clé dans la détection précoce des fissures linéaires, ce qui souligne leur importance.

VIII. Autres questions sur les fendillements des dents

1. Une fissure dentaire peut-elle être à l’origine d’une mauvaise haleine ?

La possibilité qu’une fissure provoque une mauvaise haleine est plausible dans certaines circonstances.

Si la fissure s’est étendue suffisamment pour exposer la dentine ou la pulpe, elle peut créer un environnement propice à la croissance bactérienne.

Ces bactéries peuvent produire des composés malodorants, contribuant ainsi à la mauvaise haleine ou à l’halitose.

En outre, les particules alimentaires piégées dans la fissure peuvent se décomposer et aggraver le problème.

Toutefois, il est important de noter que la mauvaise haleine peut également être le signe d’autres problèmes de santé bucco-dentaire, et pas seulement de fissures.

2. Une fissure dentaire peut-elle provoquer une infection ?

La réponse est malheureusement oui.

Si une fissure pénètre dans la dentine ou, pire, dans la pulpe, elle peut permettre aux bactéries d’envahir ces zones normalement protégées, ce qui peut entraîner des infections dentaires.

Cela peut entraîner une série de symptômes allant de la douleur et de l’enflure à la formation d’abcès et, dans les cas les plus graves, à une infection systémique.

3. Comment les dentistes peuvent-ils détecter les fissures dans les dents ?

Comme on peut l’imaginer, la détection des fissures dans les dents nécessite un mélange de compétences professionnelles et d’assistance technologique.

Les dentistes ont souvent recours à une combinaison d’examen visuel, d’évaluation des symptômes et d’utilisation d’outils spécialisés.

Un explorateur dentaire, par exemple, peut être passé sur la surface de la dent pour détecter toute irrégularité, telle qu’une fissure.

La transillumination, qui consiste à faire passer une lumière vive à travers la dent, peut également révéler les fissures lorsqu’elles interrompent le passage de la lumière.

Dans certains cas, les dentistes peuvent utiliser un colorant dentaire pour mettre en évidence les fissures.

Toutefois, les radiographies dentaires standard ne sont généralement pas efficaces à cette fin, car les fissures linéaires sont souvent trop petites pour être discernables.

4. Un brossage trop vigoureux peut-il provoquer des fissures dans les dents ?

Compte tenu du lien potentiel entre un brossage trop énergique et les fissures, il est essentiel de noter qu’un brossage agressif peut effectivement contribuer à endommager les dents.

Bien qu’il ne provoque pas directement de fissures, il peut entraîner l’érosion de l’émail dentaire, rendant les dents plus susceptibles de se fissurer sous l’effet de la pression.

Une technique de brossage douce et l’utilisation d’une brosse à dents à poils souples sont donc recommandées pour éviter de tels problèmes.

5. Existe-t-il un lien entre les fissures dentaires et le grincement des dents ?

Il existe un nombre considérable de preuves à l’appui d’un tel lien. Le grincement exerce une pression importante sur les dents et, lorsqu’il est récurrent, peut entraîner des fissures dans l’émail.

De plus, la charge anormale peut entraîner des fissures plus profondes, voire des fractures dans les cas les plus graves.

Cela souligne l’importance de traiter le bruxisme, souvent par des interventions telles que des protège-dents ou une thérapie comportementale, dans le cadre d’une approche globale de la prévention des fissures dentaires.

6. Les enfants peuvent-ils avoir des fissures dentaires minuscules ?

Oui. Les causes des fissures dentaires chez les enfants peuvent aller d’un traumatisme, comme une chute, à de mauvaises habitudes comme la mastication d’objets durs.

Il est important que les parents encouragent une bonne hygiène bucco-dentaire et surveillent les enfants pendant les activités à risque pour aider à prévenir de tels événements.

7. Le stress peut-il provoquer des fissures dentaires ?

En ce qui concerne le stress et les fissures dentaires, il existe effectivement un lien, même s’il est indirect.

Le stress peut contribuer à des comportements tels que le grincement et le serrement des dents, connus sous le nom de bruxisme, qui peuvent entraîner des fissures dans la ligne d’implantation des dents avec le temps.

Cela souligne l’importance de la gestion du stress en tant que composante de la santé bucco-dentaire globale.

8. Une fissure dentaire peut-elle entraîner une maladie des gencives ?

Bien qu’une fissure ne soit pas directement responsable d’une maladie des gencives, elle peut servir de porte d’entrée à l’accumulation et à la prolifération des bactéries.

Si ces bactéries envahissent l’espace situé sous la gencive, elles peuvent déclencher une inflammation et, à terme, provoquer une maladie des gencives.

Des examens dentaires réguliers et une bonne hygiène bucco-dentaire sont essentiels pour réduire ces risques.

Liens Utiles:

Diagnosis of cracked tooth

Treatment of cracked teeth: A comprehensive narrative review

Management of cracked teeth: Perspectives of general dental practitioners and specialists